Accueil > Langues > Xârâcùù
 

Xârâcùù

Le nââ xârâcùù

En aire xârâcùù, le nââ xârâcùù est la langue la plus courante, suivie du xârâgurè et du tîrî, avec ses deux variantes dialectales, le haméa (parlée dans la vallée de Kouaoua) et le havèâ (parlée dans la région de Pocquereux à La foa). En contact avec l’aire ajië à Kouaoua, le haméa semble se mélanger à la langue dominante qui est l'ajië.

Le nââ xârâcùù compte 5 729 locuteurs âgés de plus de 14 ans (ISEE, 2009). Il est essentiellement parlé dans les régions de Canala et de Thio, mais aussi à Kouaoua, à Koh.

Dans la région de Thio, on le parle principalement à Ouroué, Thio-mission (St-Philippo 1), à Ouindo et Kouaré. Il est en contact cependant avec le xârâgurè (langue de Thio) dans les tribus de St-Michel, St-Pierre et St-Paul.

Dans la région de La Foa, on parle le nââ xârâcùù dans les tribus de Ouipoint et Koindé. Tandis qu’à Sarraméa et les tribus environnantes, celle-ci se mélange au tîrî et ses variantes dialectales.

A Boulouparis, sous l’influence du nââ xârâgurè, le nââ xârâcùù est parlé dans les tribus de Ouitchambo, Nassirah et Kouergoa, ainsi qu’à Ouinané où cette langue est beaucoup plus influencée par le nââ drubea.

L'enseignement des langues de l’aire xârâcùù

L’Ecole Populaire Kanak (EPK) a œuvré depuis sa création pour l’enseignement du nââ xârâcùù grâce à sa fondatrice Marie-Adèle Néchérö-Jorédié, enseignante à Canala. Jusqu’à présent, le nââ xârâcùù constitue la seule langue d’enseignement : à Canala (maternelle, primaire et aux deux collèges), à Thio (école maternelle du village et Kouaré, également au collège) et dans les écoles maternelles de La Foa et Sarraméa. Le haméa fut également enseigné en maternelle à Kouaoua mais sans suite.